L'Atoll

beaucouzé, angers (49)

premier éco-park commercial de France - projet nominé à l’équerre d’argent 2012
ics european award 2013 - trophée du cncc 2013 - prix procos innovation 2013 - the plan awards 2015

certification nf bâtiments tertiaires associée hqe
architecte co-mandataire, en association avec aavp - vincent parreira
maître d’ouvrage : angers loire métropole
investisseur : compagnie de phalsbourg

livraison mars 2012
91 000 m² shon

chiffres clés :
23 ha d’emprise foncière
71 000 m² de surface de vente
60 000 m² d’espaces verts
2 700 places de parking
51 boutiques et 12 restaurants
400 mètres de diamère
12 mètres de hauteur
580 arbres et 15 000 arbustes
1,5 km linéaire de résille thermolaquée
6 galets de béton et verre bombés ponctuent la promenade
20 mois d’études
24 mois de chantier

L’Atoll réenchante l’entrée d’Angers par sa forme elliptique qui unit quatre pôles dédiés à l’aménagement et la décoration de la maison. Cet anneau propose un développement paysager exceptionnel avec un bois pour ‘lagune’, des arbres à foison qui noient les parkings dans la verdure. Grâce à la continuité de ses courbes, chaque commerce dispose du ‘meilleur emplacement’ et son architecture spectaculaire souhaite proposer une nouvelle expérience du shopping. Pour autant, ici le gigantisme est introverti et ne vient pas perturber le paysage. L’ellipse offre deux façades nobles, l’une tournée vers l’intérieur, l’autre vers la ville et des entrées généreuses cadrent les vues. Au coeur de l’Atoll, un aménagement de galets abritant commerces et restaurants permet de conserver des gabarits et distances viables à l’échelle du piéton. Une résille en aluminium perforée de couleur blanche nacrée intervient sur ce grand éco-park d’activités comme un voilage aérien. L’écrin métallique laisse respirer l’identité des enseignes par l’image cohérente qu’il renvoie et dissimule tous les aspects techniques. La nuit, un rétro-éclairage LED permet une signalisation douce jouant de la profondeur du projet tout en limitant la pollution visuelle. De même, la résille, dessinée en association avec Gehry Technologies, contrôle les nuisances acoustiques sur l’environnement. Un merlon posé d’est en ouest complète cette démarche pour protéger la ville de Beaucouzé. L’enveloppe autour des commerces est décalée des bâtiments pour aménager une voie carrossable permettant un accès technique contrôlé au dos des commerces et éviter tout croisement des flux au cœur de l’Atoll.