RIVP Pelleport

Paris 20

la réalisation de 6 logements et un espace de co-working
maitre d’ouvrage : rivp

concours 2017
992m²

chef de projet / images : keeyong lee

 

Le programme de création de 10 logements et d’un espace de co-working au 70 de la rue Pelleport est l’occasion de traiter le thème sensible de l’insertion urbaine dans le contexte parisien du XXème arrondissement, hétéroclite et disparate.

Le souci d’une intégration harmonieuse dans le contexte a généré la proposition d’un bâtiment à R+7 fonctionnant avec un système de loggias plutôt que de balcons.

Dans l’objectif de s’aligner avec le bâtiment voisin et de proposer l’intégration la plus claire et la plus sobre possible, ces loggias relient les alignements et les retraits variables sur rue des deux bâtiments mitoyens.

Elles sont rythmées par une structure fine de béton tramée en quinconce : ce filtre sur la rue placée devant de larges baies vitrées garantie à la fois l’intimité des logements et la connexion du bâtiment avec l’espace public. Leur indépendance structurelle autorise une dynamique de composition, légère et élégante, ainsi qu’une parfaite isolation par l’extérieur en évitant les ruptures thermiques en complément de la protection solaire qu’elles offrent.

Les logements sont en étage : déconnectés des contingences du RDC et prolongés par les loggias, ils profitent d’intimité, de vue, et de luminosité.

Leur distribution rationnelle localise les espaces de jour (au sud) vers la rue Pelleport tandis que les chambres à coucher donnent sur la cour.

Au Rez-de-Chaussée, les accès, hall, sas et locaux communs (vélos, poubelles) sont clairement dissociés pour chacun des programmes. L’ascenseur double-face placé au centre des dispositifs permet de gérer l’accessibilité aux PMR sans croisement de flux (commande avec des contacts à clés pour le contrôle d’accès). 

L’adaptation de l’entrepôt existant aux nouvelles fonctionnalités – l’espace de Co-working – a été traité en priorité.

Ré-ouvrir l’espace, donner plus de hauteur, de visibilité et de clarté : cet espace de travail s’ouvre sur le jardin et profite d’une lumière naturelle sur ses deux niveaux : le RDC illuminé par la verrière propose deux larges trémies dans sa dalle afin d’éclairer le RDJ et d’assurer une communication visuelle entre les deux plateaux.

La qualité et le confort des espaces proposés sur ces plateaux libres de toute fonction technique se voient renforcés par ces apports généreux de lumière naturelle et par son ouverture sur le jardin.

La démolition de l’extension existante en fond parcellaire permet en effet d’avoir une vue principale et évite l’aggravation du prospect de l’immeuble voisin du 7 rue le bua.